Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Aboubacar Fofana

Il s'agit d'un blog qui s'intéresse au devenir du continent Africain. D'où la prospective avant la proposition.

La construction du barrage hydroélectrique de Fomi situé sur la rivière Niandan en Haute Guinée deviendra très prochainement une réalité!

La construction du barrage hydroélectrique de Fomi situé sur la rivière Niandan en Haute Guinée deviendra très prochainement une réalité. L’annonce a été faite par le représentant de la société GENEVA Management Group (GMG), James Mohamed Tounkara, accompagné des cadres du ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, lors d’un point de presse qu’il a organisé dans un réceptif hôtelier de la place. D’entrée, Dr Aboubacar Sidiki Condé du ministère de l’Energie et de l’Hydraulique, a fait l’historique du projet du barrage hydraulique de Fomi en rappelant qu’il remonte depuis la période coloniale. Selon lui, cela est rendu possible aujourd’hui grâce à l’accession au pouvoir du Pr. Alpha Condé. « Cet intérêt a été conforté et appuyé par un jeune guinéen de l’extérieur, M. James Tounkara. Lequel répondant à l’appel pressant du Pr Alpha Condé lancé à la diaspora guinéenne pour venir s’investir résolument dans la construction de notre, a décidé d’engager sa société GENEVA Management Group (GMG) comme partenaire financier du projet aux côtés de SNC-Lavalin partenaire technique et de la Guinée, maître d’ouvrage », a-t-il dit. Parlant du financement, le représentant de la GMG, James Mohamed Tounkara a fait savoir que c’est partenariat public-privé. Et que le montant du projet est estimé à six cent millions de dollars. En ajoutant que l’Etat guinéen n’aura rien à payer. « Les 75 pour cent du financement viendront du GMG et les autres 25 pourcent seront partagés entre la société canadiennne SNC-Lavalin et le fonds de pension institutionnelle de Sud- Afrique, Harith », précise-t-il. Selon lui, le début des travaux du barrage est prévu pour 2013 pour une durée de quatre ans (50 mois). Le barrage aura une capacité de 90 mégawatts. Sans entrer dans les détails de la clause du contrat, Mohamed Tounkara a signalé que c’est un contrat de concession qui pourra durer 25 ans. Il faut noter que la construction de ce barrage permettra à pratiquer sur le site, l’irrigation et la pisciculture. Elle permettra également à faciliter l’interconnexion du courant électrique entre les pays de la sous-région notamment le Mali et la Côte d’Ivoire.   Sarifou Barry Conakry, Guinée 224.64.87.42.57    
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article