Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Aboubacar Fofana

Il s'agit d'un blog qui s'intéresse au devenir du continent Africain. D'où la prospective avant la proposition.

Le juriste Mohamed CAMARA rectifie l’Assemblée!

Le juriste Mohamed CAMARA rectifie l’Assemblée

Date: 06/04/2016 3:35

in: Kabanews

360 Views

L’erreur semblait passer inaperçue chez beaucoup de Guinées y compris les juristes. En effet, depuis l’entrée en fonction de l’actuelle assemblée nationale en janvier 2014, on entend régulièrement parler de 3ème législature. Même sur des documents officiels l’on voit mentionné cette nomenclature.

Mais, pour le juriste et universitaire CAMARA Mohamed, il s’agit d’une erreur monumentale. Il rappelle que la Guinée est à sa 8ème législature. Selon lui, lors de la première république, la Guinée en connu cinq. La première assemblée était multipartite et les quatre autres étaient monopartite (c’est-à-dire composé uniquement du PDG, le parti-Etat).et sous le régime de feu Général CONTE, il y a eu deux législature, toutes multipartites. Et sous Alpha CONDE une assemblée multipartite. Ce qui fait en tout huit législatures.

Selon Mohamed CAMARA, le fait de dire que nous sommes à la troisième, revient à prétendre que c’est seulement sous CONTE que la Guinée a commencé à âtre doté d’assemblée. Ce qui est, à ses yeux tout à fait erroné. Il craint qu’en donnant cette impression on risque d’induire les jeunes générations en erreur sur l’histoire du pays. Autre acte critiqué par le juriste c’est le décret rendu public le 30 mars dernier appelant à l’ouverture de la session des lois. Pour lui, cela n’était pas nécessaire, car rappelle-t-il les deux sessions ordinaires s’ouvrent de plein droit. En s’accoutumant à prendre un décret à ce genre d’occasion revient à donner l’impression que l’assemblée est assujettie à l’exécutif. Ce qui est loin d’être le cas, au plan constitutionnel.

Oumar Rafiou DIALLO, kabanews

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article